Bien être

6 secrets pour mieux digérer

comment améliorer la digestion ? ballonements...

Aujourd’hui, de + en + de gens souffrent de problèmes intestinaux (ce qui est très problématique au quotidien), et je suis moi-même passée par là. Chez certains, cela se manifeste par des crampes abdominales, chez d’autres une digestion très ralentie ou au contraire trop rapide et beaucoup ne savent pas forcément comment y remédier. Pourtant, il est important de prendre soin de son système digestif, car c’est par lui que rentrent toutes les bonnes choses qui nourrissent l’ensemble du corps.

En fait, la dimension émotionnelle est très importante pour tous les problèmes liés au système digestif, on dit même que les intestins sont notre deuxième cerveau (ce n’est pas pour rien que l’on dit « digérer une émotion »). Il peut donc être très intéressant de prendre le temps de se tourner vers notre intérieur, notre vécu, nos émotions du moment afin de comprendre ce qui peut bien se passer quand notre digestion ne nous convient pas.

Mais aujourd’hui, ce que je voudrais partager avec vous, ce sont quelques conseils pratiques et concrets, qui en dehors de toute cause émotionnelle, devraient vous permettre d’équilibrer « Agni« , votre feu digestif, pour enfin faire la paix avec vous-même, et manger en toute tranquillité :

Limiter les aliments raffinés

« Simple is the best idea ! ». Oui, pour ne pas donner trop de travail au système digestif, il est important de favoriser les aliments bruts, qui ne contiennent pas une liste interminable d’additifs, de graisses saturées et autres ingrédients qui demandent une énergie considérable au système digestif. On se concentre donc sur des produits frais autant que possible.

Manger en pleine conscience

Trop souvent (et je suis la première coupable), nous avalons nos repas en étant concentré sur tout autre chose : la télévision, un(e) chéri(e) qui nous raconte sa journée, ou même un dossier en cours que nous n’avons pas le temps de mettre sur pause lors du déjeuner. Oui, mais ce sont autant de sources extérieures qui créent des émotions et empêchent notre cerveau d’avertir le reste du corps que nous sommes en train de manger. Résultat : un intestin pas encore réveillé (un peu comme si l’on vous donnait à manger alors que vous n’avez pas encore ouvert les yeux) et quelque peu grincheux. Mieux vaut donc prendre le temps d’une pause, et savourer le petit plat qui nous attend tout en mâchant lentement ce que nous sommes en train de manger. Pour prendre cette bonne habitude, commencez donc par compter 10 mastications par bouchée, et vous verrez que l’on est bien souvent loin du compte. Cette étape de (lente) mastication est très importante, car c’est elle qui entamera le processus de « réveil » de notre estomac puis de nos intestins (et puis, ce qui est mis en bouilli par vos dents, ne l’est plus à faire par vos intestins).

Eloigner les fruits des repas

Ce n’est pas toujours possible, mais quand ça l’est, pensez à espacer la consommation de fruits des repas (au mieux, entre les repas – au pire, juste avant). Leur digestion ne se fait pas au même endroit que le reste des ingrédients, et leur trop long séjour dans l’estomac entraîne une fermentation qui entravera la digestion. Mieux vaut dont privilégier leur consommation à distance des repas, afin de les laisser se rendre directement dans les intestins, où les vitamines seront bien mieux assimilées (et les ballonnements dus à la fermentation dans l’estomac évités).

Probiotiques

Sans ouvrier dans l’usine, les machines ne pourraient fonctionner ! Et bien pour nos intestins, c’est à peu près pareil : il est important d’avoir une flore de qualité si l’on veut que la digestion soit la même. Régulièrement, pensez donc à faire des petites cures de probiotiques (les ouvriers) et même de pré-biotique (ce que vous leur donnez à manger) pour que tout ce petit monde vive en harmonie. A vous de tester ce qui vous convient le mieux, on en trouve beaucoup en parapharmacie, mais il faut essayer et s’écouter ! Les aliments fermentés et boissons comme le Kéfir et le Kombucha font aussi des miracles de ce côté là. Pensez donc à faire une petite cure au moins 2x par an.

Peu d’eau au cours des repas

Aïe, encore une mauvaise habitude que l’on a : boire au cours des repas. En + de faire gonfler certains aliments, ce réflexe entraîne une dilution de nos enzymes digestives qui deviennent moins efficace. En ayurvéda, boire au cours des repas revient à éteindre « Agni », notre feu digestif. Dès que possible, préférez donc boire entre les repas, des boissons chaudes ou tièdes de préférence.

Un peu plus de protéines végétales

Voilà un point que l’on a tendance à oublier, mais notre intestin humain est très (très) long, ce qui fait que les protéines animales ont tendance à fermenter en raison de leur trop long séjour dans notre système digestif. Lorsque l’on souffre d’une digestion lente ou de ballonements, il peut-être intéressant de privilégier les protéines végétales, qui ne subiront pas ce même processus (des études scientifiques démontrent même que nos intestins ressemblent davantage à ceux des herbivores qu’à ceux des carnivores). Peut-être le moment d’essayer de nouvelles recettes veggies ?

Prenez bien soin de votre digestion 🙂
A tout bientôt !
Chloé le cocon magique

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Abonne-toi pour recevoir les nouveaux articles
et plein de petites infos exclusives par e-mail :